ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B.Fuller

Page créée le 10 février 2005  sur perso.wanadoo.fr/quanthommesuite

mise à jour le 21 février 2005

Système à enrichissement par hydrogène adaptable sur tout véhicule et sur tout moteur thermique 

 

On vient de nous faire parvenir une documentation sur un système hybride d’alimentation en hydrogène sur véhicule à moteur classique.

L’inventeur et expérimentateur de ce prototype est Jean-Marc Moreau, ingénieur R&D en cybernétique, spécialiste d’appareils de type biofeedback G.S.R. et autres appareils capables de capter la pensée de l’utilisateur pour faire fonctionner à distance divers systèmes par contrôle mental.
 

Photos extraites du site de M. Moreau
http://pageperso.aol.fr/morojm/utopiatechnology.doc

Son appareil produisant de l’hydrogène à bord du véhicule et à la demande (mais qui convient aussi à d’autres moteurs ou générateurs fixes) est basé sur

« la dissociation atomique provoquant la fragmentation de la molécule d’eau par résonance fréquentielle, grâce à un condensateur HF 5 étages à diélectrique optimisé »

et c’est là que réside le secret de l’inventeur.

L’appareil (en fait il y a 2 systèmes), agit par enrichissement du carburant de base (essence ou diesel) par l’apport d’hydrogène et d’oxygène ce qui améliore la combustion et augmente le rendement thermique du moteur.

Les économies de carburant réalisées sont annoncées comme allant jusqu’à 60 % et plus.


 

Montage réalisé par l’inventeur

L’inventeur teste son système sur un véhicule diesel de plus de 12 ans et avec 250.000 km au compteur. A une vitesse moyenne de 95 km/h sur autoroute, les résultats indiquent une baisse notable : de 8 l aux 100 km il serait passé à 2,05 l et quelques ml d’eau.

Un aperçu de la philosophie de l’inventeur : il s’appuie sur « l’état de nécessité » selon les articles 122.5 Al 1 et 122.7 du code pénal.

Il veut être participant et acteur de la lutte contre la pollution de la planète.
 

Il propose plusieurs solutions pour que d’autres personnes expérimentent et/ou acquièrent cette technologie

- achat de plans
- achat de kits
- achat du système tout monté par un spécialiste avec garantie d’un an

A ce jour, nous n’en savons pas plus que ce qui est dans le site indiqué précédemment !

Mais toute solution abordable aussi bien financièrement que techniquement et qui va dans le bon sens, c'est-à-dire la réduction de la pollution et de la consommation est bonne à étudier.

Nous avons souvent signalé d’autres systèmes que le PMC Pantone qui n'est pas le seul système qui permet de réduire de manière drastique la pollution sur la planète, sans tout chambouler au niveau des constructeurs automobiles, ni des réseaux de distribution.

Cependant à l’heure actuelle, même s'il n'est pas abouti, celui-ci fait partie des solutions possibles, peu onéreuses, fiables et simples surtout en montage en dopage à eau comme l’a initié le tracteur n° 22.
 

A ce jour, il a l’avantage d’être bien expérimenté, depuis 4 ans : dans les seuls témoignages qui sont remontés jusqu’à nous, le PMC Pantone ou « à la Pantone » a été reproduit des centaines de fois en France, Belgique, Canada, Suisse etc. certains parmi nos correspondants parlent même de milliers.

M Moreau n’est pas seul à étudier la question des moteurs hybrides à hydrogène, d’ailleurs il dit s’être inspiré d’autres travaux.

Mais si le système de M. Moreau est à portée de main des français …c’est une affaire à suivre.

Dès que nous aurons des nouvelles sur un ou plusieurs autres véhicules testant ce procédé, nous y reviendrons.
 

Dans les adresses ci-après (liste qui est loin d'être exhaustive) voici quelques recherches et nombreuses expérimentations sur des moteurs et générateurs (certains sont hybrides, d’autres 100 % hydrogène), avec apport d’hydrogène obtenu grâce à une électrolyse spéciale

http://www.ct.web1000.com  Chris Tibbetts

http://www.freie-energie.net/index     Joe Cell, Daniel Dingle, Archie Blue etc.

http://www.cyberspaceorbit.com/fuelcell.html
http://www.hasslberger.com/tecno/hydrogen.html
http://www.inlex.org/water/illus.html
          Carl Cella

http://www.spiritofmaat.com/archive/feb2/carplans.zip
http://www.theverylastpageoftheinternet.com/forsale/plans/tapwaterengine/fig1.htm     données anonymes avec expérimentations en France sur http://moteuraeau.free.fr/index1.htm

http://www.lightparty.com/Light/HYDROFAX.html    auteurs inconnus

http://www.automorrow.com/articles/meyers2.html   Stanley Meyer

http://www.eagle-research.com  Gas-Saver et HyCO par George Wiseman

http://www.autogas-india.com/fuelcell.html   Hydrogen Generators

http://www.hypowerfuel.com/product.htm   HyPower Pak®

http://www.econologie.com     Brevets de Jean Chambrin voir aussi notre site de base

http://www.rexresearch.com/index.htm   Guido Franch

http://l2.espacenet.com/dips/bnsviewer?CY=at&LG=de&DB=EPD&PN=US4124463&ID=US+++4124463A1+I+   Brevet de  Archie Blue

http://www.rexresearch.com/santilli/santilli.htm    Ruggero M. Santilli et le Magnegaz

http://www.rexresearch.com/puharich/1puhar.htm    Andrija Puharich

http://www.rexresearch.com/millshyd/millshyd.htm    Randell Mills

http://www.rexresearch.com/hyfuel/garrett/garrett.htm    Henry Garrett

http://www.rexresearch.com/articles/anderson.htm   Eugène R. Anderson

http://www.get113to138mpg.com/     Allen Caggiano et son FIVSIII

http://www.oupower.com/index.php?dir=_My_Projects/_Over_Unity_Related_Projects/Prototype_Water_Engine&PageNum=3

http://www.cyberspaceorbit.com/hfsystems.html

Brevet de Wen-Chan Hsieh US 5.799 624 du 01/09/1998

http://www.delphion.com/cgi-bin/viewpat.cmd/US06126794__       brevet de Stephen Chambers

http://www.dynamicfuel.com   (Jetstar  Reactor) de Dynamic Fuel Systems 

etc.

 

Et aujourd’hui ? La réalité commerciale est différente : il est souvent question de véhicules hybrides, essence et électrique par exemple.

A ce sujet, tout récemment (31.01.2005) le directeur de Nissan, Carlos Ghosn, vient de déclarer que pour la firme, ces véhicules (essence-électrique) ne sont pas vraiment rentables et restent à la lisière de l’industrie automobile (aux US par exemple il n’y a que 88.000 véhicules légers hybrides sur les 16,9 millions en circulation) http://www.planetark.com/dailynewsstory.cfm/newsid/29274/story.htm

Il est intéressant de voir que ce directeur est pressenti pour prendre la direction de Renault - France en mai (cette marque possédant 44 % de Nissan).
M. Ghosn a également tenu des propos très froids vis-à-vis des véhicules à pile à hydrogène que de nombreux constructeurs automobiles voient comme étant la prochaine grande percée technologique industrielle.
Selon M. Ghosn le coût de construction d’une seule voiture à pile à hydrogène est de 800.000 dollars, selon lui il faudrait le réduire de 95 % pour que ces véhicules soient largement acceptés sur le marché.

La future direction conjuguée Nissan-Renault se désengagerait-elle de cette voie pourtant très présente dans les médias ?
 

 

Toutes les solutions hybrides avec hydrogène venant en complément (et quel complément !) de l’alimentation en essence ou diesel des moteurs classiques, bien évidemment munies de toutes les sécurités que de tels systèmes imposent (mais les ingénieurs ont déjà une bonne expérience avec les véhicules roulant au GPL) avec un système performant de l’électrolyse de l’eau ne sont-elles pas des solutions pour le développement durable ?

Avant de pouvoir acheter des véhicules intégrant dès la chaîne de montage ce genre de technologie, ces solutions hybrides, à monter sans modification importante du moteur permettraient de réduire considérablement la pollution et en même temps la facture "pétrole" de tout le monde.

Et ne pensez-vous pas que 

- le manque à gagner pour l’état percevant moins de TIPP serait largement amorti par la baisse des dépenses de Sécurité Sociale surtout pour les soins des maladies pulmonaires et cancers qui découlent de la pollution et que

-  des contribuables moins saignés par leurs dépense en carburant pourraient utiliser leurs revenus à d’autres achats, redonnant ainsi de la TVA à l’état etc.etc. dont, déjà, de la TVA issue des millions de modifications du parc automobile

Nous rêvons sans doute ? mais nos hommes politiques qui se disent responsables et qui se donnent bonne conscience grâce à leurs conseillers et experts en développement durable et en protection de la nature et de l’homme, ont plein la bouche de beaux propos. Ne pourraient-ils pas s’engager enfin dans des actes efficaces, rapidement concrétisables (pas du type "à l'horizon 2020..." ) et  compris de tous ?

Qui a dit que "Il valait mieux faire un véritable pas en avant qu'une dizaine de programmes..." ?

Les sources d'informations ne manquent pourtant pas, sur Internet entre autres qui est  finalement le seul lieu de parole libre….faut juste jouer avec le « mulot » comme dit quelqu'un de très connu !

 

 

 

21 février 2005

Complément d'informations transmis par M Moreau

"Par souci de transparence , je souhaite que vous apportiez ce complément d'information à vos lecteurs :

L'essai relaté avec les meilleures performances sur mon véhicule était destiné à vérifier comment se comportait le dispositif lorsque des conditions idéales étaient réunies. C'est ainsi qu'avec un véhicule ayant des pneus correctement gonflés, un filtre à air nettoyé , un anti-friction de type ''Fuel Saver'' dans l'huile, une conduite souple à vitesse stabilisée sur autoroute, sans pousser les rapports de vitesse  ce véhicule affiche une économie de carburant dépassant les 60 % à 95 Km / heure stabilisée .

Le débit de gaz hydroxygène étant constant, ceci indique que si l'on conduit plus nerveusement et que l'on roule à 120 Km / heure, à quantité de gaz égal on consommera plus de carburant qu'à 90 Km / heure, et qu'à 140 Km / heure on dégradera encore plus cette belle performance .

Personne ne sera donc étonné que l'on puisse économiser entre 25 % à 60 % de carburant, suivant les conditions énoncées, et qu'une moyenne régulière d'un bon 40 % sera constatée sur de nombreux véhicules en trajet long et conduite normale .

Suivant cette analyse,  ce procédé peut être installé en satisfait ou remboursé 30 jours, sur la base d'un minimum de 20 % d'efficacité  ( tout le reste ne sera que du bonheur en plus ! )

En effet, aucun fabricant  sensé n'irait promettre à quiconque, une économie de 50 %. Il faut aussi savoir rester raisonnable !

Ce choix technologique d'un gaz constant, injecté en quantité modérée, suivant les règles de sécurité moteur définies par quelques pionniers * actuellement présents sur le marché mondial des économies hydrogène, permet de garantir qu'aucun incident sur la longévité mécanique des moteurs ne pourra nous être imputé. A ce niveau d'utilisation, ce gaz n'a que des effets bénéfiques sur les moteurs et il ralentit même la pollution des huiles moteur. L'amélioration de la combustion a d'ailleurs pour effet d'expulser complètement les vapeurs d'eau, ce qui fait qu'on ne retrouve pas plus d'eau condensée dans les échappements que sans le système. 

Ainsi, grâce à ce choix d'une injection modérée de ce gaz bénéfique, personne ne pourra jamais utiliser volontairement et malhonnêtement ce type d'argument d'une improbable casse moteur, par exemple à partir d'un moteur usé, pour tenter de discréditer et de faire cesser cette activité louable, sur la base d'arguments fallacieux. Au regard des expérimentations internationales et du recul sur des centaines de véhicules, jamais un tel incident n'a pu être mentionné." (J-M M)

* dont le  (Jetstar  Reactor) de Dynamic Fuel Systems     http://www.dynamicfuel.com

 

Retour à la liste des nouvelles